Bonjour à toi !

Henriette a marqué un énorme tournant dans ma vie. En effet c’est en découvrant ses vidéos sur Youtube ( HenrietteNenDaKa ) que j’ai commencé à m’ouvrir au développement personnel. Elle m’a permise de trouver ma place dans la vie et de reprendre mon entreprise en main en lui donnant un nouveau visage.

Si je te parle aujourd’hui c’est en grande partie grâce à elle !! Autant te dire que lorsque j’ai su qu’elle organisait un séminaire à Paris, j’ai tout de suite foncé sur l’occasion de rencontrer la personne qui m’a le plus inspiré jusqu’à présent. Le séminaire « Crée la vie que tu veux vraiment » m’a apporté autant dans le contenu que dans les rencontres faites sur place. Comme je te l’ai dit dans ma vidéo « Pourquoi se former tous les jours » ( Se former tous les jours), les séminaires me font toujours faire des bonds en avant impressionnant alors encore MERCI Henriette pour tout !!
Cette entrevue raconte l’histoire d’Henriette, la manière dont elle a créé sa première entreprise puis admis que celle-ci n’était pas ce qu’elle voulait ; comment elle s’est écoutée et a suivi son coeur pour créer ReBelles Créatives (ReBelles Créatives).

Retranscription écrite de la vidéo

Aujourd’hui, j’ai une surprise pour vous : Henriette Nendaka une invitée de marque m’a rejoins !

Marie : – Bonjour Henriette !

Henriette : – Salut Marie, merci beaucoup pour cette entrevue.

Marie : – Je te remercie, de m’accorder cette vidéo, tu es une personne très inspirante pour moi. Je suis toutes tes vidéos, et je sais que dans ma communauté beaucoup de personnes te suivent également. Je voulais profiter du séminaire que tu as organisé sur Paris, auquel j’étais présente, pour pouvoir te poser quelques questions, si tu le veux bien !

Henriette : – Ce serait avec joie !! Je suis complètement réchauffée, je viens de faire un séminaire complet, une journée entière, donc très heureuse de partager.

Marie : – Est-ce que tu pourrais te présenter pour toutes celles qui ne te connaissent pas encore, toi et ReBelles Créatives ?

Henriette : – Oui bien sûr ! Henriette Nendaka, fondatrice de ReBellesCreatives.com : une entreprise virtuelle. On peut dire que je suis une coach en développement personnel et spiritualité, à la base c’était ça. Mais aujourd’hui c’est plutôt de la stratégie d’affaires pour les femmes qui souhaitent partager leurs connaissances dans le bien-être, le coach ou autre. Etant donné que je suis passionnée par ces sujets-là, aujourd’hui je mets mes connaissances en terme de stratégie d’affaires, à leur service, pour les aider à créer leurs entreprises.

Marie : – D’accord. Je sais que tu as créé une première entreprise qui était dans un secteur totalement différent, dans la décoration d’intérieur, si je ne me trompe pas ? Comment ça s’est passé ? Tu as créé cette première entreprise ?

Henriette : – Oui, c’est ça ! J’ai créé ma première entreprise, en 2012 ou 2011, ça commence à faire un moment, en décoration d’intérieur. J’ai choisi la décoration d’intérieur, par élimination, pas parce que c’était une sorte de grosse passion. Je me suis posée la question : « qu’est-ce que j’aimais faire ? » et par élimination, en écoutant ce qui avait été pointé et remarqué par d’autres personnes chez moi. Toutes ces combinaisons, on fait que je me suis dit « décoration d’intérieur, sera LA chose pour moi ». J’ai fait des cours là-dedans et une fois que j’ai terminé les cours, je me suis rendue compte que je savais ce qu’était la décoration d’intérieur, mais pas ce qu’était la création d’entreprise. Ca m’a pris, entre la fin de mes études et le démarrage de cette première entreprise : deux ans ; car j’étais retournée dans le salariat faire un job qui ne m’intéressait pas dans les assurances. Deux ans plus tard, j’ai créé cette première entreprise en décoration d’intérieur. Entre la fin de mes études et l’ouverture de cette entreprise, il y a eu un événement : ma mère est décédée. Cette événement a changé absolument toute ma perception du monde. Je suis passée du mode : j’attends que les choses arrivent à : il n’y aura jamais de bons moments, il n’y aura pas un moment où j’aurais plus de contacts, plus de connaissances, plus d’argent pour ouvrir cette entreprise : c’est maintenant ou jamais. On a qu’une seule vie après tout. Suite à l’expérience que j’ai vécu avec le décès de ma mère, je n’étais plus alignée par rapport à la décoration intérieure. J’avais vécu quelque chose que j’avais envie de transmettre, au niveau de tout ce qui est bien-être, spiritualité. J’avais envie d’aider les gens à voir s’il étaient eux aussi entiers, qu’il n’y avait pas de meilleurs moments que maintenant pour le faire (peu importe ce qu’ils voulaient faire). Mais comme je n’avais pas de diplôme, et rien qui me permettait de faire ça, j’ai continué et j’ai ouvert cette entreprise en décoration d’intérieur. Pendant une année j’ai fait ça et ça ne se passait pas bien, parce que je n’aimais rien là-dedans. Je détestais faire les centres de rénovation, aller magasiner (comme on dit au Québec), faire les magasins pour les gens … J’ai détesté tout le travail de la décoration intérieure.
A un moment il faut faire face à ça : pour n’importe qui, qui se retrouve dans un chemin et qui sent qu’il y a tellement de choses qui sont désagréables à faire, plus que de choses plaisantes.

Marie : – Dans ta propre entreprise en plus !

Henriette : – Voilà, c’est toi qui l’as créé donc tu n’as pas d’excuses, ni de boss qui te fait chier ou quoique ce soit. Il a d’abord fallu affronter ça, reconnaître que je n’aimais pas faire ça et pourtant j’ai essayé de tout modifier, j’ai été chercher des cours en « feng shui », c’est un mélange de décoration et de bien-être. J’ai fait tout ce que je pouvais pour sauver ce truc, mais beurk! ça n’allait pas. Quand je me suis rendue compte que le « feng shui » c’était de toutes façons de la décoration d’intérieur, je m’en suis désintéressée tout de suite. Après avoir été décoratrice d’intérieur et praticienne de « feng shui », j’ai décidé un jour de laisser tomber.

Marie : – Comment tu t’es sentie à ce moment-là ? Parce que c’est quand même dur de se dire que t’as fait des cours, t’as surement investi de l’argent, du temps.. Comment tu t’es sentie quand tu as dit « non c’est bon j’arrête » ?

Henriette : – A un moment, tu dois faire des choix dans ta vie : « qu’est-ce que tu veux vivre comme expérience ? » Comme je le dis, au décès de ma mère il y a quelque chose qui est devenu très clair. C’était quelqu’un qui m’était très proche et ça m’a vraiment mise face à la mort. Et là tu réalises, que si à cet instant, tu vis quelque chose qui est désagréable et que tu as une vie de merde, c’est TOI la seule responsable ! A chaque instant tu as la possibilité de faire d’autres choix. Entre le moment où tu fais un choix et les changements qui vont se produire : les résultats, les conséquences … il peut y avoir du temps. Tu ne vas pas passer de la vie que tu n’aimes pas, à la vie de rêve. Mais tu vas te sentir libre dès l’instant où tu vas prendre cette décision, et c’est ça qui s’est passé ! Avec cette expérience, j’ai eu à prendre plusieurs décisions pour que ma vie change : pour avoir de meilleures relations avec les gens, pour être plus en contact avec moi-même et me faire passer en première.
C’est un de mes messages principaux avec ReBelles Créatives, c’est de se faire passer en premier. 
J’ai d’abord dû apprendre à me faire passer en première.
Je me retrouve dans cette entreprise que j’ai créé et je me rends compte que je n’aime rien de tout ce que je fais, mais malgré tout je le fais parce que c’est le seul truc que j’ai en ce moment, c’est ce qui me ramène de l’argent. Mais en pensant comme ça je ne suis pas en train de me faire passer en première. Je suis en train de faire passer un tas d’autres trucs en premier. Là-dedans, je sais que je n’aime pas ça.
Il y a une époque où j’avais écrit un engagement : « Moi, Henriette Nendaka, je m’engage à faire attention à chacune de mes émotions, intuitions, et leur donner de la valeur ». Et là, mon intuition, mes émotions me montraient que : « t’es pas au bon endroit ».
Donc, tu as 2 choix, et ça je pense que tout le monde peut se retrouver à cet endroit là.
Tu as 2 choix. 
Tu sais qu’en ce moment, tout ce qu’il se passe dans ta vie ou dans ton travail ne te convient pas, tu peux soit continuer et puis te dire « bah la vie c’est ça », et là tu viens de décider d’avoir une vie misérable, c’est ton choix.
OU tu peux décider, que « Je vais faire le choix qui va me faire du bien ».
Le choix qui me fera du bien, à ce moment-là, c’est « Je laisse tomber ce truc, point à la ligne ». Je ne sais pas ce que je vais faire après, j’ai une idée de ce qui m’appelle mais je ne sais pas comment je vais le concrétiser.

Des fois, avant même de prendre une décision, tu peux prendre la décision dans ta tête, juste ressentir ce que ça te fait dans le coeur. Tu te fais prendre cette décision, et te dire « Comment je m’en sentirais, si je laissais tomber ce truc », tu vas le sentir. Puis des fois même si tu le sens, tu n’oses pas vraiment le prendre, te donner le droit, parce qu’il y a tellement de conséquences, ça te fait peur. Et bien il faut suivre ça, dès que tu te dis « Et si je faisais ça? » … « Fais-le ! Point. Tant pis pour les conséquences ».
C’est ce que j’ai senti et je l’ai fait s’en avoir de plan B, rien du tout.

Maire : – Et comment tu conseilles celles qui nous regardent, celles qui ont une autre idée de business, ou tout simplement envie de se lancer dans leur première activité ? Qu’est-ce que tu leurs conseilles de faire, comme premier pas ? Pour se dire « Crois en ça et vas-y ! » Quel est le premier pas à faire ?

Henriette :Dans une ère comme la nôtre, je ne prône que ça : INTERNET. C’est accessible !! Ca te permet d’avoir un contact direct avec ton marché, avec tes prospect et avant même de commencer à investir ou  quitter ton job, tu peux déjà tester ton idée, ou même préciser ta vision, simplement en bloguant. Tu n’as même pas besoin de payer cher, il y a des blogs que tu peux prendre gratuitement, tu testes, tu partages tes idées.. Cette idée de la communauté est vraiment très importante !! Il y a le crowdfunding, maintenant t’as même plus besoin de la subvention des banques, tu peux demander à ta communauté de te subventionner… Tu peux partager ton idée…
Moi je dis toujours : BLOG ! Tout simplement ! Ca ne demande rien : BLOG ! Ou bien fais du vidéo blogging : VLOG ! Peu importe l’outil qui est le plus facile pour toi, testes ton idée.
Au début, je ne savais pas exactement quelle était mon idée, j’ai juste commencé à écrire, partager ma vision et les valeurs que j’avais envie de défendre. Tout ce que je pensais ne pas être juste à mes yeux, j’en ai parlé et j’ai commencé à écrire en disant : « A partir de maintenant, je choisis de fonctionner de cette façon » et ça a matché avec les personnes qui avaient cette vision, qui avaient envie d’entendre ça et à qui ça faisait du bien. C’est ce que j’appelle créer sa communauté. Quand tu crées ta communauté tu as absolument tout le reste qui vient avec : ils vont parler avec toi, ils vont te dire exactement ce qu’ils attendent : c’est une co-création, tes idées vont se développer et quand tu crées quelque chose, tu sais que ça va leurs plaire, qu’elles vont aimer.. C’est ça qu’on veut ! Il faut oser aller sur le chemin. Il faut oser entrer en contact avec les autres. On est souvent focalisé sur nos idées, sur nos projets, sur l’argent, et on oublie que ce qui est à la base de tout ça, c’est simplement des connexions humaines. Tu enlèves les connexions humaines, il n’y a pas de business, il n’y a rien en fait.
Donc la seule chose qui est importante c’est les connexions humaines, connectes avec les gens ! Premier pas à faire ! Et tu n’as pas besoin de te lancer dans la grande mer, commences tout petit, choisis un groupe dans lequel tu te sens à l’aise. Commencer avec ce qui est facile, toujours. 

Marie : – Merci beaucoup Henriette, est-ce que tu as un dernier mot pour nos femmes qui ont envie d’entreprendre, qui entreprennent et qui veulent se développer ?

Henriette : – Alors moi je dirais franchement « Vas-y ! Fais-le ! Vas-y à fond ! Rien ne peut t’empêcher de réaliser ce que tu veux réaliser ». Il n’y a pas une chose qui soit impossible. Si tu as pu l’imaginer, c’est que tu peux le concrétiser. Et quand je dis ça, c’est pas une de ces belles phrases sorties de nul part : j’ai fait ça !! Mon entreprise s’appelle ReBelles Créatives, et j’enseigne des stratégies d’affaires et il y a une époque on me disait « non c’est pas sérieux ». Non ! C’est vraiment ma fantaisie, parce que je suis une personne fantaisiste, c’est comme ça.
Tu peux faire fonctionner n’importe quoi dès l’instant où tu t’engages. Et l’engagement c’est pas envers les autres c’est envers toi-même ! Engages-toi à avoir toujours la meilleure expérience possible dans ce monde. C’est ton droit ! On a été mis sur terre pour ça, tu es entière, tu as tout ce qu’il te faut, donc si tu veux faire quelque chose, juste engages-toi à t’offrir toi-même la meilleure expérience possible de cette vie !

Marie : – Merci beaucoup Henriette !! Est-ce que tu peux finir avec ton petit slogan ?

Henriette : – Bien sûr, bien sûr !!
Agis comme ReBelles Créatives : vis à fond, sans culpabiliser, sans complexes et sans stress !!

Marie : – Merci, à bientôt, merci beaucoup ! Au revoir Henriette !

Henriette : – Au revoir !

Merci d’avoir regardé cette vidéo, j’ai hâte de connaitre ton avis sur cette entrevue qui me tient très à coeur alors laisse moi un commentaire !!
Je te retrouve très bientôt !

😊

En attendant tu peux toujours me retrouver sur FaceBook pour discuter ensemble :

👭
 https://www.facebook.com/MarieRoeEntr…
Tu peux suivre toutes mes vidéos sur ma chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCC0otx-fkRicKzY1lUpKBBQ
Et tu peux télécharger mon guide : « Les 5 étapes pour attirer tes premiers clients SANS DEMARCHER » disponible sur le site internet !! http://www.marieroe.com
📖
📖

Pin It on Pinterest

Share This